Djihad Païen

Eté - Automne 2015 / Tableaux & Paroles


"Au regard se fit les maux

Au regard suffit les mots

La nature, elle,

répand le pâs..."



J'ai

face à l'étale hébétée

des foules-masse

l'estran des radieux

gravé

dans le granit

de mes pansées

s'efface ça

que j' hais en vous

face à ceux-là que

j'ai en moi


Des Sauvages

je suis

l'encre de l'instinct

s'inscrit

par la craie de mes os

et l'ancre

de mon sang

sait face à l'orage

d'ego au regard

se fit les maux


j' hais

l'éthique crasse

des â-m'à-gueule


Sauvage

je suis

face au vent

sur l'ardoise

de mes pensées

s'inscrit l'horizon

du Walhalla

à l'honneur silence

des intransigeants au regard

suffit les mots


j'ai

l'innocence plèbe

de sable au Vent-re

sharia

des â-m'à rage

j'eux vis

le souffle

des mille liés

de louves et entre

ainsi sauvage

d'instinct

en vie


Au regard se fit les maux

Au regard suffit les mots

La nature, elle,

répand le pâs...